#Entrepreneuses – Anne, créatrice du carnet 23heures59 éditions

Anne Humbert a fondé en 2016 la maison d’édition 23heures59. Sa mission: aider les gens, de manière méthodique et ludique, à aller au bout de leurs projets. En ce début d’année, où l’on se fixe des objectifs pour l’année à venir, j’ai eu envie de l’interviewer pour mieux connaître sa marque et son produit phare, le carnet de projets. Un nouvel épisode de la série #Entrepreneuses.

Sous ta marque, 23heures59 éditions, tu as créé et tu commercialises un carnet inédit: le carnet de projets. Quelle est l’origine du nom de ta marque, et quel est l’originalité de ton carnet de projets?

Je souhaitais que le nom de ma marque exprime une notion de durée. J’ai choisi 23heures59éditions, car c’est souvent le soir que l’on fait un bilan de sa journée, que l’on pense à ce que sera demain. 23heures59 incarne l’idée de cette minute où tout se joue entre aujourd’hui et demain. Et c’est aussi un clin d’oeil aux éditions de minuit.

Le carnet de projets 23heures59 propose une feuille de route basée sur une dizaine de méthodes qui offrent la possibilité de se poser les bonnes questions et de faire le tri dans tout ce que nous avons envie d’entreprendre. Cette sélection permet d’avancer sereinement et avec persévérance dans ses objectifs professionnels et personnels. C’est un très beau carnet fabriqué en France au design minimaliste, sans fioriture, qui va à l’essentiel et qui convient autant aux femmes qu’aux hommes.

 

Ta mission d’entrepreneuse, comme tu l’expliques dans ta page A propos, c’est d’ « aider les gens à aller au bout de leurs projet de manière créative et méthodique ». D’où te vient cette envie d’accompagner des personnes dans l’accomplissement de leurs objectifs?

J’ai toujours aimé pousser les gens à aller plus loin dans leurs objectifs. Cela me mine de voir des personnes qui n’utilisent pas pleinement leurs potentiels ou qui font du sur-place sur place parce qu’ils ont peur. Il m’est arrivé d’être dans cette situation, et j’ai cherché les moyens d’agir autrement. Cela m’a donné une méthodologie que j’ai eu envie de partager. Je l’ai pensée pour plaire autant aux esprits créatifs qu’aux personnes qui ont besoin d’un cadre pour avancer.

Le carnet est sorti voici un an, et les retours sont excellents. Les personnes qui ont utilisé cette méthode racontent que cela leur a permis de faire le tri et d’aller à l’essentiel. Plusieurs ont repris le chemin de l’école pour entamer une reconversion, certaines sont parties vivre à l’étranger et d’autres ont pris une année sabbatique. Ce compagnon offre surtout feuille de route pour avancer avec donc une date de début et de fin. Les envies que l’on avait deviennent des projets très concrets . J’ai commencé à recueillir les expériences des premières utilisatrices du carnet de projets et l’on peut les lire sur le site.

 

Quelles sont, selon toi, les principales recettes à appliquer pour mener son ou ses projets à bien?

Avancer « pas après pas » ! Ce n’est pas très original, mais on n’a rien fait de plus efficace ! Faire ce que l’on a planifié chaque jour pour aller vers son objectif, sans penser que demain, on n’y arrivera peut-être pas. En fait, on s’en fiche ! On peut très bien abandonner un projet, car ce n’est pas le bon moment. L’autre conseil est de ne pas vouloir trop en faire : du sport, des régimes, plus d’argent, un nouveau travail…Stop ! Il faut faire le tri, et se donner le temps de faire les exercices du carnet de projets pour comprendre ce qui nous fait réellement vibrer !

 

 

Pour terminer, quels sont tes objectifs pour 2018? As-tu ou vas-tu entamer un nouveau carnet de projet pour cela?

Bien sûr, j’en entame un nouveau ! Je ne m’y suis pas encore attelée, car j’ai besoin avant cela de coucher mes envies sur le papier, de découper des images et de les coller sur une grande feuille ces visuels qui instinctivement m’ont attirée. Comme par miracle, après la confection de ce mood-board, il se dessine l’image parfaite de mon année. Je garde ce tableau d’inspiration sous les yeux et je travaille d’arrache-pied pour que cette image devienne ma réalité. Une chose est sûre le développement de 23heures59 éditions est bien évidemment une priorité !


PS: J’ai reçu mon joli Carnet de projet cette semaine: c’est avec plaisir que je vais le tester dans les semaines/mois à venir et que je reviendrai vous en parler sur le blog!

 


Inscription à la newsletter de Cousette communication

Laisser un commentaire