#Rencontre #17 – Lili et le scarabée rOZ s’agrandit grâce au crowdfunding

Fondatrice de la marque de bijoux Lili et le scarabée rOZ, Virginie a lancé voici quelques jours une campagne de crowdfunding pour l’aider à financer l’installation de son nouveau lieu de travail. Elle partage avec nous son projet mais aussi ses conseils pour réussir une

Cela doit bien faire 7 ou 8 ans que nous nous suivons, grâce aux réseaux sociaux, que nous avons pris l’habitude d’échanger sur nos pratiques professionnelles et que je la fais témoigner de temps à autre sur ce blog, que ce soit pour la toute première#Rencontre ou pour parler de sa ligne éditoriale.

Lorsqu’elle m’a contactée pour m’annoncer qu’elle lançait une campagne de financement participatif sur Ulule pour l’aider à s’installer dans un nouvel atelier, j’ai eu envie de lui laisser une nouvelle fois la parole.

 

Quels sont tes projets pour ta marque Lili et le scarabée rOZ et tes besoins de financement?

J’ai des projets plein la tête, et aujourd’hui, le manque de place entrave leur avancée et devient problématique. Je souhaite développer une gamme textile d’accessoires de mode et de décoration, avec par exemple des foulards XXL et des cadres bohème à suspendre. Je prévois également d’organiser des ateliers créatifs. Un nouvel espace de travail m’est indispensable pour les mener à bien. C’est dans cette optique que le projet de construction de mon nouvel atelier a vu le jour. Il a été conçu en respect des valeurs de la marque, en choisissant un mode constructif responsable, impliquant des entreprises locales et des matériaux écologiques.
Pour finaliser mon installation et avoir un atelier opérationnel le plus rapidement possible, j’ai lancé une campagne de crowdfunding. Elle porte sur une partie du mobilier : plans de travail, rangements et chaises, le reste étant récupéré de l’espace actuel.

 

Pourquoi et comment as-tu décidé de mener une campagne de crowdfunding sur Ulule?

Passer de 13 m² à un peu plus de 30 m² nécessite de quoi meubler l’espace… et surtout de financer ces aménagements ! J’avais entendu parler du crowdfunding qui permet de financer de façon directe et transparente un projet identifié, et c’est ce qui m’a séduite. La campagne de financement participatif permet également de fédérer et étoffer sa communauté autour de ce dernier, en partageant au-delà de l’objet du financement, sur des valeurs véhiculées par l’entreprise. Pour ma part, l’entreprenariat féminin, le made in France, l’artisanat d’art, l’écologie, l’éthique…

Il s’agit de ma première campagne. Il se trouve que la Blogschool à laquelle je suis inscrite a publié des vidéos sur le thème du crowdfunding au moment où je me questionnais sur la pertinence d’une telle campagne dans mon projet.  Elles m’ont beaucoup aidée à en comprendre le mécanisme et m’ont donné envie de me lancer !

Sur Ulule, les équipes sont très réactives et répondent rapidement aux sollicitations. On trouve sur la plateforme des tas de conseils, et ce pour toutes les étapes de la campagne : sa mise en place, son lancement, le montant des contreparties, la communication, les réseaux sociaux, … Ils sont d’une grande aide !

 

Quels sont les facteurs de réussite d’une telle campagne et sur quels outils de communication as-tu misé pour faire connaître ta campagne?

Une campagne de crowdfunding, c’est une course de fond, il faut communiquer avant et sur toute la durée de la campagne ! Elle doit être bien préparée en amont sur tous les points. Jusqu’à présent, j’ai surtout misé sur le contact direct et par email pour mobiliser mes proches, partenaires, clients et connaissances. Avec en complément les réseaux sociaux, où je partage l’avancée du projet, des visuels des contreparties proposées, des vidéos, … en essayant de varier les supports !

J’ai choisi des contreparties variées pour proposer un éventail de mes produits actuels (bijoux) et de ceux que je tends à développer (foulards, accessoires déco, ateliers, …), sur des montants échelonnés. Les contreparties sont à mon sens le petit plus qui déclenche le soutien, il est important de bien les choisir !

Actuellement, les contributeurs sont principalement mes proches, des clientes, des consœurs créatrices, des abonnées à ma newsletter. Les soutiens d’inconnus, ces gens qui ont entendu parler de mon projet via mes proches ou les amis de mes amis, commencent à arriver ! Chaque contribution me fait chaud au cœur et me touche… Elles sont un réel message de soutien et de foi en mon entreprise.

La dernière ligne droite se profile à l’horizon, il reste encore 10 jours pour atteindre mon objectif !

_____

Je vous laisse découvrir cette vidéo qui devrait vous donner envie, vous aussi, d’installer un joli atelier en bois dans votre jardin!

2 commentaires

  1. Merci Sandrine pour le partage ! C’est toujours avec plaisir que je réponds à tes questions !
    A très vite

Laisser un commentaire