Slow media: le magazine Flow

#Communiquer – 10 pistes pour mieux (et moins) utiliser les réseaux sociaux

Incontournables mais souvent agaçants, les réseaux sociaux -Facebook en tête- ont pour objectif de capter notre attention (et nos données!). Voici 10 idées pour prendre de la distance, et perdre moins de temps et d’énergie à les utiliser.

 

Vos nombreuses réactions à mon post sur le ras-le-bol des réseaux sociaux me l’ont confirmé: je ne suis pas la seule à m’être laissée happer, ces dernières années, par les fonctionnalités, toujours plus nombreuses, toujours plus séduisantes et toujours plus chronophages des réseaux sociaux!

Leur force: allier efficacité, gratuité et convivialité, tant pour nos usages personnels que professionnels.

Un combo gagnant qui n’a qu’un but: nous faire passer l’essentiel de notre temps connecté dans leurs filets. Evidemment, puisque nous sommes leur produit : tant via notre attention -ou temps de cerveau disponible- que via les données personnelles et de navigation que nous leur offrons sur un plateau.

Mais depuis quelques temps, le produit que je suis commence à frôler l’overdose!

Et se dit qu’il y a sans doute des moyens de retrouver un peu de liberté, de distance et de contrôle dans son usage des réseaux sociaux. Pas vous?

 

Déconnecter des réseaux sociaux

 

Prendre de la distance sans disparaître des réseaux sociaux

Oui, mais comment faire? Prendre de la distance, n’est-ce pas risquer de se couper de son réseau personnel et professionnel, à l’heure où l’on ne demande plus à une personne que l’on rencontre son numéro de téléphone mais son « facebook »?

Et surtout de sa clientèle: je suis la première d’ailleurs à recommander aux entrepreneuses que j’accompagne d’être présentes là où leurs clients sont présents. Et de se saisir des possibilités offertes par les réseaux sociaux pour affirmer leur différence, démontrer leur expertise, animer leur communauté, remettre de la convivialité et de l’affectif dans la relation, etc.

Sacré challenge que de vouloir profiter des bénéfices apportés par les réseaux sociaux, sans (trop) pâtir de leurs effets pervers!

 

10 pistes pour une nouvelle hygiène des réseaux sociaux

Je n’ai bien sûr pas de recette miracle à vous donner, mais voici 10 solutions pour adopter une nouvelle hygiène des réseaux sociaux:

1/ Définir de manière précise sa stratégie de présence et de communication sur les réseaux sociaux, plutôt qu’y aller parce que tout le monde y va. Avez-vous vraiment besoin d’être partout? S’il peut être utile d’avoir un compte Twitter pour permettre à vos partenaires et clients de vous identifier en cas de besoin (et donc à leurs followers de vous découvrir et d’avoir un lien vers votre site), cela ne signifie pas que vous êtes obligée d’y être active si vous n’appréciez pas ce réseau ou n’avez simplement pas le temps de vous y consacrer.

 

2/Fermer ses comptes. Ou une partie d’entre eux. C’est ce qu’a décidé Anouk, fondatrice de Talented Girls, qui a décidé en septembre de ne plus alimenter sa page Facebook (tout en la laissant en ligne) pour se recentrer notamment sur sa newsletter.

 

anouk-facebook

 

3/Désinstaller les applications. C’est vraiment tout simple à faire et cela fait un bien fou: plus d’icône ou de notifications qui font de l’œil sur l’écran du smartphone, la nécessité de devoir passer par le navigateur web pour consulter, ça aide vraiment à se connecter moins souvent! Pour ma part, j’ai désinstallé Facebook et Twitter, mais j’ai conservé les applis Pages et Messenger de Facebook, car elles sont quand même utiles pour les échanges professionnels. J’ai aussi gardé Instagram (devenu mon réseau chouchou) et Pinterest, que je ne consulte qu’occasionnellement.

 

4/Privilégier Instagram. Comme le soulignait Florence Servan-Schreiber cet été, Instagram est une vitrine esthétique et graphique, une « parade contre la folie du monde ». Certes, cela revient un peu à se cacher dans une bulle assez artificielle, mais quitte à vouloir/devoir rester connecté avec son réseau et sa communauté, autant le faire joliment!

 

5/Faire des cures de détox régulières. Est-ce si compliqué de s’autoriser à disparaître de temps en temps de la vie online? Lyvia l’a tenté, Morgane aussi, plusieurs fois, et il faut avouer qu’elles sont convaincantes… Morgane a d’ailleurs répondu à mes questions sur ses multiples expériences d’invisibilité, je vous mettrai ça en ligne bientôt!

 

6/Adopter des horaires de connexion. Cela a l’air tout simple (je pourrais décider par exemple que les réseaux sociaux, c’est aux horaires de boulot: du lundi au vendredi, 8-18h). Mais personnellement, je ne crois pas que je sois assez disciplinée pour ça. Et vous?

 

7/Nettoyer ses publications. Histoire de contrôler les traces qu’on laisse à la postérité (et à la vue de nos contacts qui forcément ont tendance à devenir de plus en plus nombreux avec le temps!). C’est mon grand chantier du moment. Sur Facebook, j’ai commencé par supprimer la quasi-totalité des photos mises en ligne depuis mon inscription (2008 quand même!) : cela va vite quand il s’agit de supprimer un album entier, mais pour les photos du journal, pas le choix, c’est une par une!

J’ai commencé à faire de même sur mon compte Instagram, mais là encore c’est hyper chronophage. Je reconnais que ma fille est plus maligne que moi: depuis son inscription, elle supprime régulièrement ses vieilles photos. Moi aussi, je mettrai en place une procédure de ménage régulier, quand j’en aurai fini.

 

8/ Nettoyer ses contacts. A-t-on vraiment besoin de suivre autant de comptes, de pages? Le meilleur moyen de moins et mieux utiliser les réseaux sociaux est d’améliorer la qualité de son fil d’actualité, en sélectionnant de manière plus exigeante les personnes que l’on suit.

 

9/ Poster moins et mieux. Comme le souligne Rubin Sfadj dans cet article consacré à son expérience de diète des réseaux sociaux, la qualité d’expérience des réseaux sociaux vient avant de la manière dont les gens les utilisent. Il nous encourage donc à être plus exigeant avec nous-même, en publiant moins souvent, en s’interrogeant sur l’apport réel du post ou du commentaire que nous nous apprêtons à publier. Ou encore en veillant à la qualité de sa publication: privilégiant la rédaction d’un post de blog plutôt qu’un simple partage de lien ou un statut lapidaire, s’efforcer de réaliser ou sélectionner de belles photos, publier une vidéo… Vaste programme!

 

10/ Trouver des substitut de meilleure qualité. Pour beaucoup et notamment pour moi, consulter les réseaux sociaux est une solution de facilité pour s’occuper dans les situations d’inaction (dans le bus, la salle d’attente du médecin,…). Et si on profitait plutôt pour lire des contenus plus longs, plus propices à la réflexion, bref de meilleure qualité? Par exemple en prenant le temps de savourer des « slow medias ».

 

Slow media: le magazine Flow

 

Et vous, quelles stratégies adoptez-vous (ou pas^^) pour utiliser les réseaux sociaux à bon escient?

6 commentaires

  1. Merci pour ces pistes Sandrine.
    Pour ma part, j’ai supprimé depuis bien longtemps les notifications sur mon téléphone. Et surtout, je fais une pause pendant les week-ends, où je ne consulte même pas mes mails persos, ma messagerie pro y étant liée ! Pas toujours simple… il y a bien quelques week-ends de rechute, surtout en fin d’année où là il n’y a aucune pause dans l’activité 😉
    Quant aux situations d’inaction dont tu parles, salles d’attente, j’ai toujours mon livre avec moi !
    Encore beaucoup d’efforts à faire…

    • Merci pour ta visite Carole, et ton commentaire. Bonne initiative la pause mails… J’ai un peu de mal à l’imaginer, surtout en cette période hyper chargée et où je passe une bonne partie des we à travailler, mais je vais m’efforcer de la mettre en place dès que j’aurai retrouver un rythme plus calme!

  2. Marina

    Bel article. J’ai commencé ce travail en fin d’année et je suis plus détendue, moins « accrochée ». Ma page professionnelle est alimentée deux fois par mois par des articles ou des vrais coups de ❤️.
    Les réseaux sociaux aux horaires de bureau – oú tot le matin pour commencer la journée (15min oú je regarde à peu près tout (et n’importe quoi), et on se rend vite compte après 3 jours que ce sont souvent les mêmes choses qui reviennent donc de 15 on passe à 10 puis 5 min. Les mails ne sont pas traités le week end meme si l’envie est bien la.

    Je ne partages plus ou très peu de photos sur ma page. On profite du temps, mieux on le savoure ! Et c’est top.
    Un vrai renouveau !
    Belle année à toutes !

Trackbacks for this post

  1. {Digital} En février, une pause et un ménage par le vide! |
  2. {Rentrée} Prendre du recul pour mieux communiquer online |

Laisser un commentaire